Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Une Ville pour Publics Avertis

Une Ville pour Publics Avertis

Berlin, sur un Air de Liberté Sexuelle

« Cette époque ne serait pas difficile à reconnaître, car l’humanité d’alors se serait rapprochée des Grands Anciens : les hommes libres et sauvages, affranchis du bien et du mal, rejetant lois et morale, hurleraient et massacreraient dans l’euphorie. Alors les Grands Anciens libérés leur enseigneraient de nouveaux moyens de hurler et de massacrer dans l’euphorie, et toute la terre s’embraserait dans un holocauste d’extase et de liberté. »
— H.P. Lovecraft, L’Appel de Cthulhu

Le monde des années 1920 à 1930 n’est pas très différent du nôtre sur bien des points, par exemple les mœurs. Avoir une sexualité qui ne rentre pas dans les codes majoritaires est difficile. De nos jours, l’homosexualité est illégale dans plus de 100 pays et passible de la peine de mort dans 10 d’entre eux. Si, en France, la dernière exécution sur le bûcher date de 1750 et la dépénalisation de 1791 (avec une résurgence de la discrimination sous le régime de Vichy, dès 1942 et jusqu'en 1982), il faut attendre 1967 pour l’Angleterre et 1968 pour l’Allemagne. Alors imaginez l’enfer, au début du XXe siècle, pour ceux qui ne rentraient pas dans les cases. Et pourtant…

Dans Berlin la Dépravée, vous découvrirez une ville très en avance sur son époque.

Pour nombre d’homosexuels, elle représente bien plus qu’une destination de tourisme sexuel. Entre la fin de la Grande Guerre et la montée du nazisme, Berlin devient la capitale la plus accueillante d’Europe — et du monde — pour les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les transgenres, les intersexes, ceux qui s’interrogent sur leur sexualité et tous ceux et celles qui ne correspondent pas au modèle établi, supplantant Paris qui avait longtemps joué ce rôle.

On estime que la population homosexuelle masculine de la ville est de 100 000 personnes en 1922, une appréciation révisée à 350 000 en 1930. La même année, le Dr Hirschfeld évalue la population lesbienne de la ville à 400 000 âmes, même si sa définition comprend de nombreuses femmes qui s’identifieraient sans doute comme bisexuelles aujourd’hui. Ces chiffres s’appliquent à une ville de 4 millions d’habitants au total. Dans les années 1920, Berlin dispose d’une douzaine de bars accueillant les membres de la communauté travestie, le plus célèbre étant l’Eldorado (d’ailleurs décrit dans la liste des cabarets et clubs, page 67).

Berlin la Dépravée vous donne des conseils pour jouer un investigateur dont la sexualité sort des sentiers battus. En plus d’être un défi original d’interprétation, si l’investigateur est aussi un militant des droits des homosexuels ou tout bonnement une personne LGBTQI+ (pour Lesbienne, Gay, Bi, Trans, Queer, Intersexe, etc.), la montée du nazisme — farouchement opposé à ces mœurs — peut inspirer d’intéressantes tensions et intrigues au Gardien. Les nazis réprimeront très durement l’homosexualité (qui n’avait pas été officiellement dépénalisée par la République de Weimar) et enverront les gays et lesbiennes en camps de concentration (42 000 morts durant le Troisième Reich), fichés d’un triangle rose… À partir de 1933, leur vie devient impossible dans la capitale allemande.

Berlin la Dépravée, c’est l’occasion de jouer à L’Appel de Cthulhu en incluant des thématiques plus adultes (on y parle aussi de prostitution et de drogue, par exemple) que de « simples » horreurs néfastes pour la santé mentale. Entrez dans une nouvelle dimension du jeu de rôle avec ce prodigieux supplément, qui sera disponible dans très peu de temps !


News similaires



 
Plus de news
Plus de news
Up