Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Une Pelle, un Seau, des Cartes...

Une Pelle, un Seau, des Cartes...

Focus sur Châteaux de Fable

Un Friedemann Friese, c’est toujours une mécanique parfaitement huilée, une réflexion de plusieurs mois et de nombreux tests pour arriver au résultat définitif et à publication. Vous pourrez lire une interview du créateur aux cheveux verts dans le prochain numéro de l’Asmomag, qui sera distribué gratuitement sur le prochain festival de Cannes et dans toutes les boutiques. Il y parle de tout son travail de conception.

Construire Pour Déconstruire

Château de Fable est un jeu de déconstruction de deck. C’est-à-dire que, plutôt que de construire un deck, on doit se débarrasser de toutes ses cartes. Les paquets de 30 cartes de chaque joueur sont fixes au départ. Lors de la première partie, vous ne les mélangez même pas. Mais au fil des parties, vous pourrez changer 3 cartes de votre paquet avec 3 d’un second paquet de cartes « avancées ». Chaque joueur dispose d’un plateau de joueur sous lequel seront posées des cartes « construites » et au-dessus duquel viendront vos châteaux, d’un disque et d’un anneau de bois à sa couleur, d’une carte action jaune et d’une carte Symbole (symbole que l’on retrouve en bas à gauche de toutes vos cartes).

Construire à Tout Va

Chaque tour de jeu se joue en simultané, mais ce n’est pas une course contre la montre et vous pouvez prendre votre temps. Les phases sont les suivantes :

  • Piocher 2 cartes (plus des cartes supplémentaires selon vos cartes vertes construites)
  • Effectuer des Actions Rouges ou Bleues (mais pas les deux dans le même tour).
  • Vérifier la limite de sa main (3 cartes max, plus celles permises par es cartes violettes déjà construites) et défausser les cartes en trop.

Lorsqu’un joueur pioche toutes ses cartes restantes au début de son tour, et que sa pioche et sa défausse sont vides, chaque joueur termine son tour et la partie est terminée. Pour déterminer le vainqueur, on compte le nombre de cartes non construite restant en main, dans la pioche et dans la défausse. Celui qui en totalise le moins gagne la partie.

Bâtir ou Piocher

On commence son tour en posant sa pièce au centre de la table. On la reposera sur sa pioche en fin de tour, indiquant aux autres joueurs qu’on a terminé. On pioche ensuite deux cartes. Toutefois, les cartes bleu que l’on construit permettent de piocher une carte de plus à partir du tour suivant leur construction.

Pour la phase suivante, mettez votre anneau de bois à gauche ou à droite, selon si vous choisissez les actions rouges ou bleues (un bon moyen pour se souvenir).

Si vous avez opté pour le rouge, vous construisez une carte (voir plusieurs, si vous avez déjà construit d’autres cartes rouges aux tours précédents). Chaque carte a un coût, indiqué en haut. Pour construire, vous devez défausser autant de cartes que nécessaire ou pièces, ou une combinaison des deux. Certaines cartes Pièce, ont des valeurs pouvant aller jusqu’à 3 pièces. La carte construite est posée à son emplacement prévu.

Si vous optez pour les actions bleues, vous piochez 2 cartes de plus (sans compter les bonus amenés par les cartes bleues)

De Toutes les Couleurs

On peut construire 5 types de cartes : Les cartes vertes, permettant de piocher plus de cartes à chaque tour ; les cartes rouges autorisant à faire des constructions supplémentaires ; les cartes bleues faisant piocher des cartes supplémentaires ; les cartes violettes, c’est la possibilité de garder plus de cartes en main en fin de tour. Enfin, les cartes château de sable, doivent de toute façon être construites, puisque vous devez vous débarrasser de toutes vos cartes !

À n’importe quel moment durant la phase 2, vous pouvez utiliser votre action spéciale. Celle-ci consiste à se défausser d’une carte que vous destinez à votre voisin. Ah le chanceux ! À la fin du tour, si au moins un joueur n’a pas reçu de « cadeau », les cartes données restent en place. Si tous les joueurs ont reçu un cadeau, ils prennent la première de la pile de ces présents. Les cartes qui sont sur la zone de cadeau ne comptent pas dans le décompte de points !

En Route pour la Plage

Dans un prochain article, nous aborderons le paquet de cartes supplémentaires, qui va petit à petit modifier les decks et ajouter de la difficulté. Nous parlerons aussi du système de campagne pour joueur en solo. Décidément, Friedemann Friese n’a pas fini de démontrer son génie créatif, et nous d’apprécier les jeux qui naissent de son esprit !


News similaires



 
Up