Nous utilisons nos propres cookies tiers afin de personnaliser notre contenu, de vous proposer des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux et d’analyser la fréquentation du site web. Vous pouvez accepter l’utilisation de cette technologie ou la refuser (auquel cas votre navigateur sera redirigé vers un autre site).

En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur « J’accepte », vous accepterez l’utilisation des cookies détaillés ci-dessous :

Type de Cookie Domaine Description
Cookies de session edgeent.fr Cookies techniques permettant de conserver vos informations de session et de maintenir la connexion.
Réseaux Sociaux facebook.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux twitter.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux instagram.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Analyses Google google.com Cookies permettant une analyse statistique des visites sur notre site web.

Politique de Cookies Accepter Refuser

Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Un Peu d’Horreur dans l’Heroic Fantasy

Un Peu d’Horreur dans l’Heroic Fantasy

Du Bon Usage de Cthulhu Mythos

Cthulhu Mythos est un prodigieux ouvrage de plus de 400 pages qui propose de teinter l’univers médiéval fantastique de la 5e édition d’un peu d’horreur lovecraftienne. Divisé en 9 chapitres (plus des appendices), il propose de nombreuses idées pour que vos aventuriers habituels croisent les créatures du mythe. Aujourd’hui, penchons-nous sur le tout premier chapitre, qui donne des conseils pour bien utiliser cet ouvrage.

Les Piliers de l’Horreur

Pour parvenir à obtenir l’ambiance pesante des romans de Lovecraft, il faut respecter les 3 piliers de l’horreur, tels que définis par M. R. James au début du siècle dernier, en les adaptant un peu, bien entendu.

Tout d’abord, si la 5e édition regorge d’options tactiques, toutes détaillées par des règles précises, vous devez éviter de les citer. « Chaque fois que vous expliquez un point de règle précis ou présentez un concept à l’aide de termes techniques, un peu de trouille part à la trappe ».

Second point capital, l’ennemi est maléfique par essence ! Il n’est nulle créature du mythe qui soit innocente et bienveillante. Une goule, même intelligente et « amicale », ne saurait s’empêcher de se lécher les babines en vous regardant, quand vous avez le dos tourné.

Au premier abord, les puissants yithiens apparaissent d’une neutralité de bon ton, voire bienveillants. Jusqu’à ce que l’on apprenne qu’il leur arrive d’annihiler une espèce intelligente, par le biais d’un gigantesque échange mental, afin d’assurer leur propre survie !

Dernier point d’importance, le décor. Des intrigues lovecraftiennes dans des donjons inaccessibles au bout du monde n’ont pas plus d’intérêt que s’il s’agissait du repaire d’un dragon. Le danger est loin, à la limite, si on ne va pas le chercher, on ne risque rien. Si un shoggoth écume les égouts de la capitale qui sert de cadre à votre campagne, s’insinue par les anfractuosités puis attire ses victimes dans les tréfonds pour s’en repaître, c’est tout à fait différent ! Le danger est là, présent, tout proche, se cachant dans les ombres menaçantes autour de la maison même des aventuriers.

Plus qu’un Simple Bestiaire

Si tout ce que vous cherchez, ce sont de nouveaux ennemis que vos héros vont découvrir puis combattre, cet ouvrage contient tout ce qu’il vous faut, à savoir une panoplie de créatures originales qui vous permettra de pimenter les parties en surprenant vos joueurs.

 

Un scénario mélangeant D & D et L’Appel de Cthulhu prend la forme du style narratif « en peau d’oignon ». L’idée générale, c’est que chaque fois que les joueurs exhument un secret dérangeant, ils en découvrent un autre. Comme quand on pèle un oignon, il y a toujours une nouvelle peau sous la peau.

Autre option : atteindre un certain point dans le récit puis basculer vers un autre arc narratif. Nouvelle civilisation de créatures de cauchemar, grimoire ancien renfermant des secrets indicibles, etc. Les thèmes du Mythe abondent, faites-en bon usage pour plonger vos joueurs dans des ténèbres toujours plus profondes.

Ce système de révélations successives tient au fait que l’horreur est, par essence, difficile à maintenir sur une longue durée. Entre les événements horribles et les révélations terrifiantes, il y a des plages de vie plus paisibles, du calme avant la tempête. L’horreur et le fantastique doivent être distillés avec intelligence et parcimonie, pour être efficaces et tenir les joueurs en haleine.

Le chapitre 1 de Cthulhu Mythos, qui sortira dans quelques semaines, vous aidera à maîtriser parfaitement les ficelles narratives d’une campagne du mythe dans l’univers et avec les règles de la 5e édition.


News similaires



 
Plus de news
Plus de news
Up