Nous utilisons nos propres cookies tiers afin de personnaliser notre contenu, de vous proposer des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux et d’analyser la fréquentation du site web. Vous pouvez accepter l’utilisation de cette technologie ou la refuser (auquel cas votre navigateur sera redirigé vers un autre site).

En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur « J’accepte », vous accepterez l’utilisation des cookies détaillés ci-dessous :

Type de Cookie Domaine Description
Cookies de session edgeent.fr Cookies techniques permettant de conserver vos informations de session et de maintenir la connexion.
Réseaux Sociaux facebook.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux twitter.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux instagram.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Analyses Google google.com Cookies permettant une analyse statistique des visites sur notre site web.

Politique de Cookies Accepter Refuser

Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Un Nouveau Regard sur un Vieux Mythe

Un Nouveau Regard sur un Vieux Mythe

Cthulhu : Death May Die : De l’Action chez Lovecraft

Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Dans sa demeure de R’lyej la morte, Cthutlhu rêve et attend

-H.P. Lovecraft, L’Appel de Cthulhu

L'un des éléments les plus marquants de l’écriture de H. P. Lovecraft est son habileté à construire l’angoisse. L’effrayante prise de conscience que le narrateur a de l'horreur sur le point de se déchaîner est souvent le motif central de ses œuvres. Les histoires de Lovecraft sont souvent racontées à la première personne ou par le biais des notes découvertes d’un professeur disparu. Le lecteur découvre à quel point lui et le protagoniste sont proches de la terreur, et souvent au moment même où l’histoire se termine ; au bord d’événements horribles, sans pour autant les vivre. L’imagination du lecteur est sollicitée pour imaginer les détails, plutôt que de les écrire, ce qui finalement est plus inquiétant. Même les créatures des contes de Lovecraft ne sont pas toujours entièrement matérialisées dans l’esprit des lecteurs, elles sont qualifiées d’horreurs indescriptibles. Notre imagination peut créer des chefs-d’œuvre d’horreur, pour un peu qu’on la stimule un peu.

Les brillants esprits des concepteurs Eric M. Lang et Rob Daviau ont appliqué ces adages avec Cthulhu : Death May Die (C : DMD). De nombreux jeux existant dans le mythe de Lovecraft se concentrent sur l’horreur croissante qui se construit au fur et à mesure que l’investigation s’approche de sa conclusion finale. C : DMD prend des raccourcis et place les joueurs directement au beau milieu d’une bataille ayant pour enjeu le destin du monde.

Au moment où les joueurs commencent un Épisode (une partie, en quelque sorte), ils savent déjà ce qui se passe. Un groupe de sectateurs maléfique convoque l’un des Grands Anciens, des dieux d’une autre dimension. Ces anciennes divinités régnaient autrefois sur la Terre et les broutilles, tel le destin des hommes, ne signifiaient rien pour eux, sauf peut-être l’occasion de s’amuser un instant. Depuis des éons, ils sont tombés dans un profond sommeil. Dans les récits de Lovecraft, l’arrivée de l’un des Grands Anciens marque souvent la fin du récit. Le protagoniste a été rendu fou par la vue même de la créature et le lecteur devra imaginer lui-même ce qui se passe ensuite. C’est ici que commence C : DMD. Les joueurs jouent le rôle d’investigateurs qui ont découvert les mauvaises intentions d’un culte. Les incantations sont déjà en cours de réalisation et ce n’est qu’une question de temps avant que la divinité monstrueuse n’arrive.

Alors que la plupart des protagonistes de Lovecraft luttent pour conserver leur santé mentale, les investigateurs de C : DMD ont déjà perdu la leur. Les horribles réalités de la situation les ont rendus fous avant même que la boîte ne soit ouverte. Ils souffrent de maladies mentales telles que la paranoïa, la pyromanie ou de troubles de stress post-traumatiques. Ces maux peuvent leur causer beaucoup de problèmes, mais s’ils apprennent à les « maîtriser », ils peuvent jouer en leur faveur. Leur santé mentale a certes été une victime, mais ils ne laisseront pas cela se mettre en travers de leur envie de tirer un gros coup de fusil à pompe entre les deux yeux... s’il en a, d’un Grand Ancien. C’est comme si l’Agence Tous Risques été appelée en plein récit de Lovecraft. Ils sont là pour mâcher du chewing-gum et botter des fesses… mais ils sont à court de chewing-gum.

La force des investigateurs et leur acceptation de leurs démences en font de redoutables personnages. Ce ne sont pas les scientifiques ou les professeurs en plein doute que vous trouverez dans les contes classiques de Lovecraft. Ces protagonistes sont prêts pour la guerre et sont seuls à pouvoir sauver le monde.

C : DMD a l’atmosphère de la littérature de Lovecraft. Cela ressemble à un conte gothique se déroulant dans les années 20. L’art évocateur d’Adrian Smith et de Karl Kopinski emmène les joueurs dans les musées abandonnés, les quais isolés et les cryptes solitaires qu’il convient d’attendre. Les incroyables figurines créées sous la supervision du sculpteur légendaire Mike McVey donnent une présence physique aux horreurs imaginées par le légendaire auteur. Cependant, là où ses histoires se terminent, C : DMD commence tout juste.

Les enquêteurs sont engagés dans une bataille acharnée dès le début. Leur destin et celui du monde dépendent de leur réussite. C : DMD imagine ce qui se passerait si vous mettiez une équipe de durs à cuire dans une histoire de Lovecraft.

Avec un certain nombre d’investigateurs parmi lesquels choisir, différents Grand Anciens à affronter et plusieurs épisodes, les joueurs de C : DMD auront la possibilité d’écrire un nouveau chapitre du mythe de Lovecraft... avec des héros, des monstres et une bataille pour le destin du monde.

Cthulhu : Death May Die sortira quelques mois. Nous vous présenterons d’autres aspects du jeu très prochainement sur notre site.


News similaires



 
Up