Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Les Nobles, les Nantis et la Plèbe

Les Nobles, les Nantis et la Plèbe

La classe sociale dans Le Règne de la Terreur

Le Règne de la Terreur est un scénario pour L’Appel de Cthulhu, prévu pour être joué en 2 à 3 bonnes séances. Vos joueuses y interpréteront des soldats appartenant à la même brigade ; l’une d’elles sera même la plus gradée du groupe et aura donc force d’autorité. Un encadré d’une page entière dépeint le quotidien des membres de la troupe : repas, repos, travail, hiérarchie, salaires, etc. De petites dissensions pourront se produire entre vos joueuses, certains personnages étant fidèles à la cause royale alors que d’autres se sentent plus proches de celle du peuple. Dans tous les cas, ces soldats devront apprendre à vivre ensemble, puisque l’aventure va les précipiter sans distinction dans de funestes événements.

Une fois cet énorme scénario terminé, grâce à la somme d’informations données sur cette période trouble (et en lisant les accroches de scénarios fournies en fin d’ouvrage), l’envie vous prendra peut-être de continuer à explorer l’époque révolutionnaire. Les personnages pourraient être encore en vie, mais pas forcément en excellent état. Des joueuses souhaiteront peut-être incarner autre chose que des soldats.

La création d’un personnage se déroule comme indiqué dans le Manuel du Gardien et le Manuel de l’Investigateur, mais avec une différence notable : la classe sociale d’un investigateur affecte également ses revenus et ses biens. On en distingue trois :

Supérieure : les nobles, les seigneurs étrangers, les hauts fonctionnaires de la Révolution et les très riches. C’est une époque tumultueuse pour la bourgeoisie : exhiber sa richesse et son influence peut vous conduire très rapidement à l’échafaud.

Moyenne : les marchands, les professionnels compétents et les fonctionnaires révolutionnaires de statut intermédiaire. L’appartenance à cette classe vous garantit au moins un foyer sûr et de quoi manger. Tout le monde ne peut pas en dire autant.

Inférieure : les ouvriers non qualifiés, les sans-culottes, les paysans et certains soldats. Cette classe comprend aussi les criminels, les mendiants et certains éléments de la pègre.

C’est l’occupation qui renseigne la joueuse sur la classe sociale à laquelle appartient son personnage. Un prêtre doit être de classe moyenne ou supérieure ; mais choisira-t-il de prêter serment à l’état, ou préférera-t-il le rang des prêtres réfractaires ? À vous d’en décider.

Il semble logique que les personnages de classe supérieure soient aisés ou riches, mais rappelez-vous que, pendant la Révolution, le statut social ne correspond pas toujours à la fortune. Paysans et laboureurs peuvent accéder à des fonctions importantes au sein du gouvernement révolutionnaire, tandis que des nobles argentés se retrouvent en cavale, recherchés par le Comité de salut public.

À moins que son Crédit ne le place dans la catégorie aisé (au-dessus de 50), un investigateur dépense la majeure partie de son salaire dans du pain. Les ouvriers de la classe modeste de l’époque déboursaient jusqu’à 88% de leurs revenus quotidiens simplement pour se nourrir !

Un investigateur issu de la classe supérieure sera financièrement bien plus à l’aise, mais gare au revers de la médaille ! Pour peu qu’il soit trop proche de la noblesse ou que ses amis passent de spectateurs de la guillotine à victimes de sa planche à bascule, sa fortune risque de disparaître avec eux !

Dans un prochain article, nous reviendrons en détail sur les différentes occupations qui déterminent votre rang social dans Le Règne de la Terreur pour L’Appel de Cthulhu !


News similaires



 
Plus de news
Plus de news
Up