Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
La Nuit leur Appartient

La Nuit leur Appartient

Présentation d'Apocalypse Zombie

Bienvenue dans Apocalypse Zombie. En choisissant ce livre, vous serez condamné, ainsi que tous vos proches, à une fin atroce. Mais pas de panique : ça se passera dans la joie et la bonne humeur ! Apocalypse Zombie est un jeu de rôle dans lequel vous et vos amis devez tenter de traverser la fin du monde, tout en évitant de vous faire dévorer par des zombies (élément essentiel à la survie, évidemment). Ici, contrairement à d’autres jeux, vous n’incarnez pas des héros invincibles ou de dangereux hors-la-loi, mais vous-mêmes !

De même, les lieux et personnages que vous rencontrerez seront en grande partie basés sur ceux de votre quotidien. Les participants jouent leur propre rôle et tentent de survivre, de fuir et de se frayer un chemin dans des rues familières, tandis que les zombies envahissent leur ville au cours d’une terrible catastrophe. Un panel de règles faciles à apprendre, flexibles et axées sur la narration, alimente l’intrigue, ce qui permet de se concentrer sur l’histoire et les objectifs des joueurs sans recourir à une gestion complexe. Si vous ne vous êtes jamais demandé comment vos amis et vous vous tireriez d’une apocalypse zombie, continuez votre lecture pour le découvrir !

Les Scénarios

En plus des règles et d’un cadre, un JDR est doté de trois éléments-clefs : des joueurs PJ (généralement entre 3 et 5), un Maître de Jeu et un scénario. De toute évidence, une partie ne sera pas très excitante si les PJ ne font rien. Et même s’ils ont bel et bien tendance à provoquer des ennuis, les choses se passent en général mieux si le MJ est muni d’une sorte de situation permettant de les mettre au défi. Un scénario de jeu ressemble à une intrigue de film : il décrit les événements et le genre de problèmes et d’ennemis auxquels les protagonistes sont confrontés. Même si d’autres jeux présentent souvent des aventures dans lesquelles les PJ tentent d’accomplir un but remarquable, ce n’est pas le principe de la gamme La Fin du Monde. Ici, les PJ doivent juste essayer de survivre au jour le jour.

Ce livre présente cinq manières pour les zombies de provoquer la fin du monde. Ces scénarios comportent toutes les informations nécessaires au MJ concernant l’origine des créatures, leurs actes et la façon dont leur apparition anéantit notre société, mais le MJ doit compléter les données sur les gens et les lieux, puisque la partie se déroule dans l’environnement quotidien des participants. Le MJ peut rajouter à ces schémas ses propres visions de l’apocalypse pour ne vraiment laisser aucun répit aux joueurs.

Un Jeu Différent

La Fin du Monde se démarque des autres JDR de plusieurs façons, en particulier par la nature des PJ : au lieu d’être des héros ou méchants dotés de talents spéciaux ou de pouvoirs magiques et imaginaires, ces PJ sont basés sur les joueurs eux-mêmes. En effet, ce ne sont pas juste leurs avatars dans cet univers : ce sont les joueurs eux-mêmes, ou du moins leurs versions fictives. Et l’environnement dans lequel ils évoluent n’est pas une contrée fort lointaine ou un univers alternatif : c’est leur cadre de vie quotidien. Les événements se déroulent dans la ville ou le village des joueurs, dont le MJ décrit la destruction progressive.

Du fait de ses thèmes, ce jeu est conçu pour des parties plus courtes et plus spécifiques que la plupart des JDR, qui comportent en général des campagnes à long terme ou dotées d’arcs narratifs développés. Selon les préférences ou la façon de jouer de votre groupe, vous pouvez concentrer un scénario sur deux ou trois sessions, ou sur une seule nuit. Bien sûr, l’intrigue peut s’étendre autant que nécessaire, et durera encore plus si les participants prennent plaisir à vivre cette apocalypse et les années d’après. Enfin… s’ils survivent assez longtemps.

Tandis que les JDR se focalisent souvent sur un but ou une mission, qu’il s’agisse de sauver la planète d’un abominable méchant ou juste d’amasser le plus de richesses, l’objectif consiste ici à immerger les PJ dans une situation difficile pour voir comment ils s’en sortent. Ils ne vont pas mettre un terme à l’apocalypse ; ce ne sont après tout que des gens normaux, et le mieux qu’ils peuvent espérer est de faire partie des rares survivants.

La Fin du Monde comporte un ensemble de règles rapides et narratives pour impliquer les joueurs et maintenir une structure dynamique. Même si un combat tactique et détaillé fonctionne à merveille dans certains jeux, ici, ce n’est pas l’intérêt. Avec un zombie, pas besoin de s’engager dans un duel à rallonge ; l’important, c’est de lui éclater la tête et de continuer à avancer. Si vous vous retrouvez coincé trop près d’un mort-vivant, vous êtes probablement déjà condamné.

Cela vaut pour d’autres actions que les PJ peuvent tenter. Nous savons plus ou moins ce dont nous sommes capables, et comme les PJ représentent les joueurs, un simple lancer de dés suffit à déterminer s’ils réussissent une tâche et quel en est le résultat. De plus, ce ne sont pas des super-héros : leurs blessures, par armes blanches ou par balle, ne leur font pas juste perdre quelques points de vie arbitraires. Au contraire, ils s’épuisent petit à petit, pas seulement suite à des combats, mais également à cause du stress, de la tension des événements (on parle quand même de l’apocalypse) et même des relations parfois conflictuelles avec leurs camarades. Une fois cumulés, ces effets renforcent cette sinistre réalité et ont un impact significatif sur l’histoire. Par exemple, des PJ à bout de force et de nerfs peuvent décider qu’il vaut mieux pour eux se planquer et attendre que quelqu’un vienne les aider plutôt que tenter d’aller ailleurs.

Les joueurs utilisent les mêmes personnages pour les cinq scénarios. Après tout, c’est d’eux-mêmes qu’il s’agit ! Chaque histoire propose une version unique de l’apocalypse zombie, ce qui en fait cinq expériences de jeu très différentes. En effet, chacune repart à zéro ; les joueurs replongent dans la même situation, mais avec des contraintes et des détails inédits. Ceci permet de varier les plaisirs sans avoir besoin de réapprendre des règles ou de créer de nouveaux héros. Bien sûr, les PJ, comme les joueurs, doivent se familiariser avec le concept de zombies et celui de fin du monde. Mais ils ne savent pas tout de suite à quel type de créatures ils ont affaire. Découvrir comment les tuer et éviter de devenir l’un d’eux représente une formidable occasion d’utiliser leur propre connaissance du genre sans « tricher ».

Ne manquez pas notre prochaine preview, dans laquelle nous vous dévoilerons plus en détails ce qui vous attend au fil des pages de La Fin du Monde : Apocalypse Zombie !


News similaires



 
Plus de news
Plus de news
Up