Nous utilisons nos propres cookies tiers afin de personnaliser notre contenu, de vous proposer des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux et d’analyser la fréquentation du site web. Vous pouvez accepter l’utilisation de cette technologie ou la refuser (auquel cas votre navigateur sera redirigé vers un autre site).

En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur « J’accepte », vous accepterez l’utilisation des cookies détaillés ci-dessous :

Type de Cookie Domaine Description
Cookies de session edgeent.fr Cookies techniques permettant de conserver vos informations de session et de maintenir la connexion.
Réseaux Sociaux facebook.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux twitter.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux instagram.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Analyses Google google.com Cookies permettant une analyse statistique des visites sur notre site web.

Politique de Cookies Accepter Refuser

Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
La Confrérie de Wellsport

La Confrérie de Wellsport

La 1ère faction de Rum & Bones

Rum & Bones est un jeu d’aventure, de pirates et de cape et d’épée ! Les joueurs contrôlent de redoutables équipages de flibustiers qui se livrent à de violentes escarmouches et abordent le navire adverse dans l’espoir d’obtenir sa reddition !

Du simple Matelot au puissant Héros, chaque membre de votre équipage aura son rôle à jouer. Une fois au large, il ne tiendra qu’à vous d’utiliser à bon escient leurs compétences et capacités pour vaincre votre adversaire. Mais votre équipage ne devra pas compter que sur son talent ! Le fabuleux Trésor de Davy Jones est le trophée ultime, et avec lui vient la toute-puissance des Sept Mers.

La Confrérie de Wellsport et les Diables Osseux – les deux factions incluses dans cette boîte – ont également accès à des pouvoirs uniques grâce à leurs paquets de Destinée. Sachez cependant que ces étonnants pouvoirs pourraient bien attirer l’attention du Kraken, le mythique monstre des abysses ! Apprêtez-vous à semer la terreur sur les mers du monde entier avec Rum & Bones !

Les factions

Chaque joueur commence par choisir la faction qu’il souhaite jouer. Cette boîte en contient deux – la Confrérie de Wellsport et les Diables Osseux –, mais d’autres seront disponibles dans les extensions à venir. La faction d’un joueur détermine bien des choses, la plus importante étant ses Héros.

Nous allons aujourd’hui vous présenter la faction de la Confrérie de Wellsport, la première de celles que vous pourrez incarner dans vos parties de Rum & Bones. Rencontrez donc immédiatement ces terribles pirates !

La Confrérie de Wellsport

Le Capitaine Pale et sa Confrérie de Wellsport ont pillé des ports et navires de la mer des Antilles à la mer Méditerranée, en passant par les Indes orientales. Ils arrivent dans une région et y restent une année, avant de s’évanouir en mer. Nul ne sait vraiment où se situe « Wellsport », d’autant que les membres d’équipage restent muets à ce sujet. La légende veut que les capitaines de Wellsport soient capables de faire apparaître leur navire sur une île magique, un véritable paradis pour pirates avec sa bière, ses femmes – et hommes –, ses chants, ses festins, etc. Mais pour que cela fonctionne, encore faut-il que vous ayez la pièce.

À moins que « Wellsport » ne soit rien de plus que le nom qu’ils donnent à toute destination leur servant de base arrière. Mais cette histoire de magie a quand même un peu plus de cachet, non ?

Capitaine – Capitaine Daniel Pale

Le Capitaine Pale dirige la Confrérie d’une main de fer dans un gant de velours. Il tolère à peu près tous les excès commis au port, mais impose une discipline implacable en mer.

Toute proie qui se rend à la vue du pavillon noire sera convenablement traitée. Elle finira bien évidemment avec les poches vides, mais conservera son navire et ne subira aucune violence. Mais qu’on refuse ses propositions de reddition honorable, et il ne fera pas de quartier. Quand on lui demande le secret de sa réussite en tant que flibustier, le Capitaine Pale prétend que c’est une question de rumination. « Toujours réfléchir », affirme-t-il. « Et quelle meilleure façon de réfléchir que de ruminer longuement face à la houle ? » À ce sujet, il recommande particulièrement la figure de proue, le grand mât et le gaillard d’arrière. Le Capitaine Pale se fait vieux et voudrait prendre sa retraite avant d’être décrépit et de voir son crâne se recouvrir de cheveux blancs.

Maintenant que Davy Jones est mort, il a la possibilité de gagner une fortune comme aucun autre pirate dans l’histoire ! Le Capitaine Pale se dévoue corps et âme à Margaret Hale, le Quartier-Maître du Fortune’s Favor.

Brute – Pete le Boiteux, marin apte

Pete le Boiteux a gagné son surnom au sein de la Royal Navy après avoir perdu une jambe lors d’une bataille contre la Confrérie de Wellsport. Jusqu’alors, il avait toujours été un membre loyal – quoiqu’irascible – de la marine britannique.

Mais Pete a horreur qu’on le taquine, exercice auquel on se livre rarement avec lui vu sa carrure. Au bout du troisième ricanement concernant son « aptitude », il balança par-dessus bord l’aspirant ironisant sur sa jambe de bois avant de se jeter lui-même à la mer. Il finit par retrouver la trace de la Confrérie et fut accepté à bord, où il conserva son ancien grade (et sa solde).

Pete souhaite prendre un jour sa retraite et acheter une villa à son « épouse ». Beaucoup doutent de l’existence d’une telle femme, mais nul n’ose remettre en question ses propos.

Canonnier – Bart l’Éponge

Bart – qui a oublié son nom de famille – est lui aussi un transfuge de la Royal Navy. Il exerçait le métier de canonnier avant que son amour du rhum et des spiritueux ne le détournent de son devoir.

Le Capitaine Pale croisa sa route dans les Caraïbes, plongé jusqu’à la taille dans un fût de rhum et tirant sur tous ceux qui osaient s’approcher de son « magot ». Aussi étonnant que cela puisse paraître, il ne tirait pas pour tuer. Son adresse au tir – au pistolet comme au canon – est remarquable, même lorsqu’il est ivre mort.

Contrairement à la marine britannique, la Confrérie de Wellsport se moque bien de savoir ce que vous picolez tant que vous faites votre boulot. Ainsi, Bart l’Éponge prend grand soin des canons et de la sainte-barbe de son navire, plus encore qu’il ne le faisait au service de Sa Majesté. Bart rêve d’être assez riche pour pouvoir ouvrir un jour son pub, mais il reconnaît lui-même qu’il lui faudra une somme colossale pour ne pas descendre tout son stock en moins d’une semaine.

Quartier-Maître – Margaret Hale (Miss Mags)

Parmi l’équipage court une rumeur selon laquelle Miss Mags saigne de l’eau de mer lorsqu’on la blesse. Autant dire que ce n’est pas complètement faux.

Margaret Hale a grandi en mer et joué différents rôle dans l’affaire de son père dès le jour où elle a su marcher. Mais quand vint l’heure de « poser ses valises » et d’épouser l’un des bellâtres que lui avait dégotés son père, elle disparut en mer. Après plusieurs faux départs et malentendus – et quelques cadavres –, elle devint capitaine de son propre cotre, qu’elle mena jusqu’à l’île quasi mythique de Wellsport. Cet exploit lui valut l’admiration de l’équipage, et le Capitaine Pale fit aussitôt d’elle son Quartier-Maître. Ses qualités de marin sont telles qu’elle sert souvent de maître à bord, notamment lorsque le Capitaine est à terre. Depuis qu’elle a rejoint le navire, il y a pas mal d’années, chacun sait que ces deux-là ont le béguin l’un pour l’autre. C’est donc tout naturellement qu’elle est devenue son second (et ceux qui affirment qu’elle a couché pour en arriver là ne font jamais l’erreur deux fois).

Bien qu’elle adore son capitaine, elle n’a pas prévu de prendre sa retraite de sitôt et espère prendre sa place le jour où il mettra définitivement pied à terre.

Spadassin – Ivan le Fou

Ancien officier du bey de la marine d’Alger – essentiellement constituée de pirates, il faut bien le dire –, Danar ibn Mohammed dut quitter son poste lorsque son capitaine fut démis suite à une mutinerie sanguinaire.

Resté loyal envers son bey, Danar obéit à son dernier ordre, « ne laisser aucun usurpateur mettre les pieds sur le vaisseau amiral. » Malheureusement, les mutins furent bien nombreux à emprunter les planches d’abordage et, malgré ses talents de bretteur, Danar ne put rien faire. Il mit alors le feu au navire et fut accusé de trahison par le nouveau bey. Difficile d’être un homme d’honneur et un pirate à la fois, n’est-ce pas ? Son histoire est similaire à celle du Capitaine Pale, tant et si bien que ce dernier le recruta pour en faire son lieutenant et n’eut jamais à regretter sa décision. Danar aimerait rentrer chez lui un jour – de préférence avec une armée à ses côtés – pour destituer l’usurpateur et s’emparer du trône.

Et son surnom ? Le fruit d’une rencontre un peu particulière avec Bart l’Éponge qui, lors de l’une de ses légendaires bitures, n’arrêtait pas de bredouiller « Ivan » à la place de « Ibn ». Une insulte grave qui se solda par une confrontation explosive. Mais le nom est resté, et Danar s’est depuis résigné à ce qu’on l’appelle « Ivan le Fou ».

Ne manquez pas notre prochaine preview, qui vous présentera les redoutables adversaires de la Confrérie de Wellsport : les Diables Osseux !


News similaires



 
Plus de news
Plus de news
Up