Nous utilisons nos propres cookies tiers afin de personnaliser notre contenu, de vous proposer des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux et d’analyser la fréquentation du site web. Vous pouvez accepter l’utilisation de cette technologie ou la refuser (auquel cas votre navigateur sera redirigé vers un autre site).

En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur « J’accepte », vous accepterez l’utilisation des cookies détaillés ci-dessous :

Type de Cookie Domaine Description
Cookies de session edgeent.fr Cookies techniques permettant de conserver vos informations de session et de maintenir la connexion.
Réseaux Sociaux facebook.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux twitter.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux instagram.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Analyses Google google.com Cookies permettant une analyse statistique des visites sur notre site web.

Politique de Cookies Accepter Refuser

Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Il Faut Sauver le Soldat Tripitaka

Il Faut Sauver le Soldat Tripitaka

Les Points Forts de Journey : Wrath of Demons

Journey : Wrath of Demons devrait arriver en français d’ici quelques semaines à peine. L’occasion de faire un dernier point sur ce superbe jeu de plateau originaire de Hong Kong avant sa sortie.

Un Livre Extraordinaire

Journey : Wrath of Demons est un jeu de plateau avec figurines qui s’inspire de l’un des quatre livres extraordinaires de la littérature chinoise, La Pérégrination vers l’ouest (les autres sont Au bord de l’eau, les Trois Royaumes et Jin Ping Mei), datant de la fin du XVIème siècle et rédigé par Wu Cheng En (voir les détails ici ). Il raconte le voyage du moine bouddhiste Xuàn Zàng vers l’Inde pour rapporter en Chine des textes sacrés. En chemin, il croise de nombreux monstres désirant l’accommoder de différentes manières pour le dévorer. Quatre protecteurs lui sont toutefois envoyés pour l’aider dans sa quête.

Dans le jeu de plateau, ce sont 4 personnages que vous contrôlerez : Tripitaka, le moine, Monk Sha le guerrier se transformant en monstre, le Roi Singe désirant faire revivre son clan, et Cho Hakkai un ancien général à l’aspect porcin. Ensemble, ils vont écrire une saga jusqu’au repaire du démon taureau...

Le Top de la Figurine

Ce qui vous sautera tout d’abord aux yeux, c’est la qualité des sculptures des figurines et de leur finition. On est vraiment au niveau d’un CMON voire de Games Workshop, pour des figurines de 40 à 50 mm. Les peintres y trouveront leur bonheur et pourront les mettre en couleurs en utilisant des teintes chatoyantes et bigarrées, que la mythologie chinoise ne renie pas. Les illustrations, quant à elles, même si elles sont peu nombreuses, ne sont pas en reste puisqu’elles sont signées Adrian Smith ou Pablo Fernandez Angulo.

Enfin, le reste du matériel, cartes, tuiles, pions, etc. est de très bonne qualité, sur papier ou carton épais.

Comme dans un Film d’Action

Les joueurs vont donc jouer les 4 pèlerins et agir à leur tour, tandis que les démons, contrôlés automatiquement par le jeu le feront au leur.

À leur tour, les pèlerins peuvent : se déplacer ; Attaquer, Prier (pour piocher une carte Fortune), Méditer sur une Boîte Mystique (pour piocher 3 cartes Fortunes ou, malheureusement une carte Infortune), Défoncer une porte, Ramasser un Sutra (utilisé pour sceller les portails démoniaques), Sauver des villageois, Récupérer en buvant à un puits (pour regagner des points de vie), Se reposer (pour regagner des points de Chi), gagner une compétence (en dépensant des points de bon Karma), et ranimer un autre pèlerin (seul Tripitaka peut le faire). Il est aussi possible de jouer des cartes Compétence pour faire d’autres actions. Au fil des scénarios, on met en place les tuiles et le décor, et l’on tente de réussir sa quête sans perdre le moine, « héros » de l’aventure.

Purifier ou Tuer ?

Pour les combats chaque figurine, Pèlerin ou Démon, a une portée d’attaque spécifique (toutes les cases adjacentes, les trois cases devant, etc.). Une fois la cible choisie, on lance les dés d’attaque et on additionne les chiffres obtenus (les résultats vont de 0, représentés par un X, à 3). La victime lance ses dés de défense, si elle en a, dont le résultat va être soustrait au score d’attaque. On vérifie ensuite si la cible est tuée ou continue de combat. Les Pèlerins comme les Démons lancent également un dé spécial qui leur permet d’obtenir des résultats exceptionnels. Si un Pèlerin est tué, il reste inconscient sur le sol et doit être ranimé rapidement. Or, seul Tripitaka en est capable, il faut donc protéger ce dernier à tout prix !

Les Pèlerins ont également le choix de purifier leur victime plutôt que de la tuer. C’est une opération risquée, car si elle rate, la figurine de Démon reste en jeu, mais c’est le moyen de gagner des points de bon Karma, permettant d’acheter des compétences. Parfois c’est du mauvais Karma que les Pèlerins recevront, volontairement même ! Cela permet d’avoir des armes améliorées, mais c’est un jeu dangereux, car cela entraîne le gain de carte de Corruption...

Commencer Votre Voyage

Les Démons, quant à eux, respectent des règles simples de déplacement et de comportement, avec des priorités d’attaque. Ils apparaissent par les Portails (que Tripitaka peut seul sceller) et foncent en priorité sur le Moine, pour tenter de l’éliminer.

Pourrez-vous mener à bien le destin de vos Pèlerins à travers les 10 quêtes de la campagne ? Vous le saurez très bientôt, avec la sortie de Journey : Wrath of Demons, qu’EDGE aura le plaisir de vous proposer en français.


News similaires



 
Up