Nous utilisons nos propres cookies tiers afin de personnaliser notre contenu, de vous proposer des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux et d’analyser la fréquentation du site web. Vous pouvez accepter l’utilisation de cette technologie ou la refuser (auquel cas votre navigateur sera redirigé vers un autre site).

En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur « J’accepte », vous accepterez l’utilisation des cookies détaillés ci-dessous :

Type de Cookie Domaine Description
Cookies de session edgeent.fr Cookies techniques permettant de conserver vos informations de session et de maintenir la connexion.
Réseaux Sociaux facebook.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux twitter.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Réseaux Sociaux instagram.com Cookies de Réseaux Sociaux qui vous permettront de partager du contenu depuis notre site web.
Analyses Google google.com Cookies permettant une analyse statistique des visites sur notre site web.

Politique de Cookies Accepter Refuser

Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Défense contre les Forces du Deck

Défense contre les Forces du Deck

Critique de Harry Potter : Hogwarts Battle

Bienvenue dans cette nouvelle preview de Harry Potter : Hogwarts Battle ! Au cours des semaines passées, nous vous avons déjà présenté les grandes lignes et le tour de jeu de cette aventure qui vous ramènera dans les couloirs sinueux et les salles changeantes de Poudlard, où il vous faudra combattre les Forces du Mal et vaincre Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.

Aujourd’hui, nous avons décidé de publier la traduction d’une critique réalisée par Matt Jarvis pour Tabletop Gaming, en espérant qu’elle vous éclairera sur la subtilité des mécaniques et la magie qui imprègne le jeu !

Matt Jarvis à propos de Hogwarts Battle

Si vous m’aviez dit qu’un nouveau produit dérivé Harry Potter s’avérerait être la porte d’entrée la plus surprenante et plaisante de ces dernières années vers les jeux de deckbuilding, je vous aurais conseillé de lever le pied sur la Bièraubeurre. Mais Hogwarts Battle est apparu sur ma table et m’a ensorcelé.

De bien des façons, ce jeu incarne le deckbuilding dans les règles de l’art. Prenant le contrôle de Harry, Hermione, Ron ou Neville, les joueurs commencent la partie avec une petite sélection de sorts, d’objets et d’alliés (légèrement adaptés à chacun d’eux, de sorte que Harry obtient Hedwige tandis que Hermione récupère le Retourneur de Temps et Pattenrond, par exemple). Ils disposent également d’une réserve d’influence magique, représentée par des Noises, qui leur permettra d’acheter des cartes sur le plateau central et de renforcer ainsi leur pouvoir. Tout cela n’a rien de révolutionnaire, j’en conviens.

Des cartes plus puissantes peuvent être utilisées pour attaquer toute une série d’ennemis qui, au moyen des événements Forces du Mal piochés à chaque tour, infligeront des dégâts aux héros et prendront le contrôle des lieux. Les héros ne peuvent pas mourir, mais un nouveau marqueur Contrôle Ennemi est placé sur le lieu en cours si l’un d’eux tombe inconscient ; et si le dernier lieu tombe entre les mains des ennemis, la partie est perdue. L’atmosphère peut ainsi devenir incroyablement tendue à mesure que les ennemis combinent leurs pouvoirs et que les effets des différentes cartes « néfastes » s’associent pour mettre les héros à mal.

Divers événements et capacités peuvent entrer en scène, mais ils sont tous basés sur un rythme de jeu facile dans lequel les tours et les sortilèges des joueurs s’enchaînent avec une joyeuse rapidité. Une partie peut ainsi se terminer en moins d’une heure, mais vous aurez aussitôt envie de recommencer.

Étonnamment, l’une des raisons qui explique cela est que Hogwarts Battle prend exemple sur les jeux Legacy. Au fil d’une partie structurée comme une campagne, vous aurez à ouvrir sept boîtes de jeu qui s’inspirent de l’intrigue des sept romans de J.K. Rowling (bien que les illustrations viennent quant à elles des huit films) et qui introduisent tour à tour de nouvelles cartes et mécaniques de jeu.

Bien que les lieux soient spécifiques à chaque chapitre et représentent les scènes principales des films, tous les ensembles d’ennemis, objets, sorts et personnages sont mélangés dans leurs paquets respectifs pour les parties suivantes. Le fait de les piocher au hasard entraîne également la sensation de vivre une sorte de « best of » remixé au fil de l’aventure.

Sans trop vous en dire sur le contenu de chaque boîte (après tout, cette découverte fait partie de l’aspect amusant et intéressant du jeu), suivre la structure même des romans fonctionne parfaitement bien avec l’action du deckbuilding. À mesure que les héros suivent leurs années de cours à Poudlard, leurs personnages évoluent pour devenir des versions plus âgées d’eux-mêmes (ils voient donc leur carte remplacée) qui débloquent des capacités améliorées et d’autres surprises, sans parler de la réserve de cartes disponibles qui ne cesse d’augmenter. Les choses ne vont jamais trop loin, mais on ressent véritablement une impression de progresser et d’être récompensé lorsqu’on ouvre la boîte suivante après une victoire durement gagnée.

Tout cela est livré avec une présentation exceptionnelle qui fait honte à la plupart des produits dérivés de films et de séries TV. Le simple fait d’ouvrir la boîte principale est un plaisir (mais je ne vous dirai pas pourquoi !) et, à de rares exceptions près, les cartes sont admirablement illustrées de captures d’écran issues des films. Le matériel est d’excellente qualité, en particulier les lourds marqueurs métalliques qui représentent le contrôle des ennemis ; on sent presque la tension monter d’un cran chaque fois que l’un d’eux est ajouté sur un lieu. Détail tout à fait plaisant, la 4e de couverture du livret de règles comporte des emplacements dans lesquels ranger les feuillets supplémentaires disponibles dans chaque boîte nouvellement ouverte, et des séparateurs permettent d’organiser soigneusement les cartes. Même les pions sont faciles à dépuncher !

Hogwarts Battle ne révolutionne pas le concept de deckbuilding, mais il n’est pas loin d’en perfectionner les aspects essentiels. Attendez-vous à un produit impeccable qui va au-delà du simple jeu de cartes bien conçu et capable de nous régaler avec son gameplay évolutif et son thème passionnant. La magie de Harry Potter enchante toujours autant, et Hogwarts Battle pourrait bien être le prochain jeu phare pour beaucoup d’entre nous !

Matt Jarvis

L’Avis de Tabletop Gaming

Nous sommes aussi stupéfaits que n’importe qui de découvrir qu’un jeu Harry Potter peut être aussi bon ! Hogwarts Battle mérite sa place dans le panthéon du deckbuilding grâce à ses mécaniques irrésistibles, ses surprises qui maintiennent un sentiment d’excitation et de fraîcheur, sans parler de sa présentation qui frappe presque à chaque tour. Il est véritablement magique !


News similaires



 
Up