Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Dans la Hotte de Papa Petersen

Dans la Hotte de Papa Petersen

Un Entretien avec l’Auteur de L’Appel de Cthulhu et Cthulu Mythos

C’est un beau cadeau que nous a fait le Père Noël cette année, une interview exclusive de Sandy Petersen, le papa de L’Appel de Ctulhu, et de Cthulhu Mythos (entre autres). Une rare occasion de parler de la genèse de ces deux jeux et du futur de Cthulhu Mythos, l’adaptation de l’univers de Lovecraft aux règles de la 5ème édition OGL.

Edge : Bonjour Sandy Petersen et merci de prendre de ton temps pour nous accorder cet entretien. Tu es comme une légende pour tous les joueurs de rôle du monde, puisque tu as signé l’un des deux jeux les plus pratiqués au monde (L’Appel de Cthulhu, l’autre c’est D & D), comment es-tu entré dans le monde des jeux de rôle ?

Sandy Petersen : En décembre 1974, j’étais dans ma première année d’université. Un ami m’a parlé de cette nouveauté : Dungeons & Dragons. Cela semblait incroyablement stupide. Pourquoi iriez-vous explorer des souterrains ? Que voulait-il dire, je n’ai qu’un seul personnage ? J’avais l’habitude de jouer à des wargames, avec toute une armée sous mes ordres. Il a emprunté l’exemplaire d’un professeur, et nous avons commencé à y jouer. Nous avons joué sans arrêt pendant environ 3 mois, jusqu’à ce que nous ayons finalement réussi à rassembler les 15 $ pour notre propre exemplaire. Nous n’avons pas non plus eu de dés de forme étrange pendant environ 8 mois, car ils n’étaient pas faciles à trouver. Mais nous avons réussi à jouer — et à nous amuser — pendant tout ce temps. C’était incroyable. Je suppose que j’ai été l’un des premiers joueurs de D & D.

Edge : Ton premier jeu de rôle a été un chef-d’œuvre, L’Appel de Cthulhu, peux-tu nous expliquer sa genèse ?

Sandy Petersen : J’étais fan de l’œuvre de Lovecraft depuis l’âge de 9 ans. En 1979, un ami, Steve Marsh, qui avait fait un stage à TSR et connaissait Greg Stafford (fondateur de Chaosium), m’a dit de soumettre certaines de mes créations à Chaosium pour voir s’ils seraient intéressés pour les publier. Et voilà, ils l’ont fait, c’était le Gateway Bestiary, un livre d’une soixantaine de monstres, y compris une section sur les horreurs lovecraftiennes. La toute première fois que des trucs de Lovecraft sont apparus pour un jeu !

Mon groupe de joueurs était alors diplômé de D & D, et jouait aussi à Runequest (Note : publié chez Chaosium, justement). J’ai demandé à Greg s’il serait intéressé à ce que je fasse un supplément Lovecraft sur les Contrées du Rêve pour RuneQuest (puisque c’est un contexte lovecraftien assez médiéval fantastique). Greg a dit : « Non. Nous avons un auteur qui travaille déjà sur un jeu de rôle inspiré de Lovecraft, mais se déroulant à une époque moderne. » Je suis devenu fou, j’ai supplié et j’ai plaidé pour être impliqué ou pour participer au travail d’une manière ou d’une autre, et la réponse de Greg a été : « Nous n’aimons pas la tournure donnée par l’auteur actuel, alors nous allons te charger de tout le projet ! » Hou la la !

Je l’ai écrit au cours de l’année suivante, et il a été publié à l’automne 1981. J’ai supposé que ce serait un jeu culte mineur que seuls quelques milliers de joueurs au plus apprécieraient. Au lieu de cela, il s’est avéré être une pierre angulaire du jeu de rôle. Je veux dire, combien d’autres jeux de 1981 ont continué d’exister tout au long de ces 40 dernières années ?

Edge : Près de 40 ans plus tard, comment as-tu décidé d’écrire Cthulhu Mythos ?

Sandy Petersen : Mon ancien gérant aimait vraiment Pathfinder, et il voulait que nous fassions un supplément Cthulhu pour ce jeu de rôle. Il m’a convaincu et j’ai écrit une tonne de trucs avec de nouveaux concepts sur le Mythe. Après tout, j’ai écrit L’Appel de Cthulhu alors que je n’avais que 25 ans. Pas loin de 40 ans plus tard, j’ai acquis beaucoup de connaissances supplémentaires.

J’ai mis mes nouvelles idées dans ce livre, principalement pour que ce gérant arrête de me harceler sur ce sujet. Mais comme il a été étonnamment bien accueilli par le public, avec mon équipe nous avons décidé de créer une version D & D 5e, ou, pardon une version OGL 5ème ! Et bien sûr, de le gonfler et de l’améliorer avec plus de matière.

Edge : Pour les joueurs qui n’ont pas encore craqué pour Cthulhu Mythos, peux-tu nous expliquer-nous ce que c’est ?

Sandy Petersen : Si vous aimez les histoires ou les films d’horreur et que vous voulez les vivre personnellement (mais en toute sécurité ^^), Cthulhu Mythos est fait pour vous, en utilisant un contexte médiéval fantastique, comme celui de D & D. Le jeu couvre à la fois des horreurs terrifiantes d’au-delà des étoiles et des problèmes plus proches : des cultistes, des monstres surgissant du passé, etc.

Le livre de base contient plus de 400 pages de règles vous donnant de nouvelles races de créatures du Mythe à jouer (y compris les chats et les goules), des sorts, des objets magiques, la folie, la peur, une nouvelle approche pour présenter les Grands Anciens, la structure de culte, les monstres, etc. Vous avez donc tout ce dont vous avez besoin pour jouer dans ce nouvel univers terrifiant.

Nous concevons également des scénarios, les incroyables sagas Cthulhu Mythos, qui sont chacune en quatre volumes de grandes et terrifiantes aventures organisées en campagne (Note : qui seront regroupées en un seul volume en français). Jusqu’à présent, nous avons sorti deux sagas complètes, et la troisième, Dark Worlds, se finalise au moment où nous parlons. La première saga est Ghoul Island, dans laquelle les créatures les plus horribles ourdissent un funeste complot condamnant les humains à un horrible destin. La seconde saga est Yig Snake Grandaddy, qui traite du voyage dans le temps, ramenant les horreurs du passé au temps présent. Dans la troisième saga, Dark Worlds, les joueurs sont kidnappés sur la planète cauchemardesque de Yuggoth par des monstres fongiques hideux et doivent retrouver leur chemin à travers l’espace !

Nous créons aussi des scénarios additionnels que nous proposons gratuitement, comme Le Phare Solitaire (que vous pouvez télécharger sur la page de la gamme).

Edge : Que pouvons-nous vous souhaiter pour l’avenir ?

Sandy Petersen : Santé et richesse et la bénédiction de notre Père céleste ! Et je vous souhaite à tous la même chose.

Edge : Merci beaucoup, Sandy, et continuez votre bon travail de créateur de jeu de rôle !

Sandy Petersen : Merci. J’aime toujours entendre parler de la France, ce cher pays que j’aime. Une branche de mes ancêtres en est partie dans les années 1600. Je suppose que ça a quelque chose à voir avec les conflits huguenots !


News similaires



 
Plus de news
Plus de news
Up