Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
Catan : La Gloire des Incas

Catan : La Gloire des Incas

Entretien avec Klaus et Benjamen Teuber

Catan : La Gloire des Incas, se déroule dans le monde fascinant des Andes. Le jeu propose une mécanique de déplacement innovante offrant aux joueurs de nouvelles options. Chanel Volkmar, du Studio Kosmos, s’est entretenu avec les deux concepteurs de cette nouvelle version de Catan.

Chanel Volkmar : Avez-vous adapté ces nouvelles mécaniques à un thème, ou êtes-vous parti du thème pour chercher l’inspiration ?

Klaus : Comme dans la plupart de nos jeux, ce qui nous a initialement captivés c’est le thème, dans ce cas, un thème historique. Avant l’arrivée des Espagnols, les Andes abritaient pendant des siècles un grand nombre de tribus indigènes qui se sont développées en civilisations avancées, ont décliné et ont été remplacées par de nouvelles tribus florissantes. Les Incas furent les derniers de cette longue lignée de civilisations autochtones avancées et successives.

Benjamin : Le déplacement en tant que mécanique de jeu découle directement de cette histoire. Dans ce Catan, chaque joueur prend successivement en charge trois tribus. Quand vous avez conduit une tribu à son apogée, elle passe en déclin et vous prenez en charge la destinée d’une nouvelle tribu. Vous marquez les pièces de jeu appartenant aux tribus en déclin avec des pions Brousailles. Les tribus en déclin fournissent toujours des ressources à leurs propriétaires, mais peuvent être remplacées avec des colonies de nouvelles tribus. Vous gagnez si vous êtes le premier joueur à mener votre troisième tribu à son apogée. Dans le contexte historique, le gagnant est celui qui a amené le règne des Incas.

Chanel Volkmar : Où trouvez-vous l’inspiration pour les nouvelles versions de Catan ?

Klaus : Nous aimons tous les deux prendre une histoire passionnante et la faire vivre dans un jeu. L’inspiration pour développer un nouveau Catan provient principalement d’événements historiques, comme pour La Gloire des Incas, ou d’un roman, comme Catan : Le Trône de Fer ou même d’une série télé, comme pour Catan Star Trek.

Benjamin : L’année dernière, nous avons commencé à développer l’histoire de Catan au moyen de nouveaux jeux. Dans l’édition commémorative La Légende des Pirates, nous avons décrit comment les pirates sont venus à Catane et ont rendu la vie difficile aux habitants. À l’occasion du 20e anniversaire de Villes et Chevaliers, nous travaillons sur une légende qui tourne autour de la lutte des Cataniens contre une puissante armée barbare voulant conquérir Catan. En ce qui concerne le niveau de sophistication, ce sera probablement le Catan le plus complexe que nous ayons jamais développé. Ensuite, nous voulons créer un jeu qui raconte comment les colons ont fui leur pays et sont venus à Catan.

Chanel Volkmar : À votre avis, qu’est-ce qui rend « Catan : La Gloire des Incas » particulièrement attrayant ?

Klaus : Dans le passé, nous avons souvent reçu des propositions de type Défense et Conquêtes. Ce genre de mécaniques ne s’harmonise absolument pas avec Catan, c’est pourquoi nous avons toujours rejeté ces propositions. Dans les jeux Catan, vous construisez des choses — vous ne les détruisez pas.

Benjamin : La mécanique de déplacement est clairement le nouvel élément de La Gloire des Incas. Le déplacement ressemble à de l’agressivité. Au départ, nous nous étions demandé si cela s’harmonisait avec Catan. Mais, comme cela a déjà été dit, le terme « déplacement » a une application particulière. Les pièces de jeu, c’est-à-dire les colonies ou les villes d’une tribu disparue, peuvent être recouvertes par les colonies d’une tribu active et sont donc retirées du plateau de jeu. Quand votre tribu a décliné, vous avez retrouvé immédiatement une nouvelle tribu active à un autre endroit et laissez ce nouveau peuple s’étendre, y compris par-dessus des colonies et des villes en déclin de vos adversaires. Le déplacement permet d’affaiblir légèrement un joueur en tête, mais il n’est pas possible de contrecarrer totalement les chances de ce joueur de gagner la partie.

Klaus : La « mécanique de déplacement » amène une « bascule » excitante qui ajoute de nombreuses réflexions tactiques et stratégiques à Catan. Nous adorons vraiment ça.

Chanel Volkmar : À qui recommanderiez-vous particulièrement cette déclinaison de Catan ?

Klaus : Les règles de ce jeu ne sont pas beaucoup plus difficiles que celles du jeu de base ; Cependant, il est plus complexe à maitriser. Nous avons joué avec des novices de Catan et des joueurs expérimentés de Villes et Chevaliers, et les deux groupes ont été séduits.

Depuis combien de temps travaillez-vous sur le développement du jeu ?

Benjamin : Le développement a été un peu plus rapide que d’habitude. Le premier concept contenait déjà les caractéristiques de base du jeu. Au cours de la phase de test qui a suivi, et qui a duré plus d’un an, nous avons travaillé sur l’équilibre et les détails du jeu. Quand nous avons été satisfaits des résultats, le travail éditorial a commencé. Au total, environ deux ans et demi sont passés entre la première idée et la publication du jeu.

Chanel Volkmar : Quelles ont été les réactions de vos groupes de testeurs lors du test des prototypes ?

Benjamin : Avant de commencer à jouer, beaucoup ont été surpris par les nouveaux mécanismes inhabituels. Ensuite, pendant le jeu, ils ont trouvé le jeu aussi intuitif que le jeu de base, et l’effet « Eureka » est vite apparu. Si les règles sont assez similaires à celles du jeu de base, Catan : La Gloire des Incas offre une expérience de jeu différente et inattendue. Nos groupes de testeurs ont trouvé remarquable que toute la complexité du jeu se dévoile progressivement au joueur, partie après partie, de sorte qu’il découvre les nombreuses possibilités tactiques et stratégiques du jeu au fil des parties.

Chanel Volkmar : Quelles stratégies recommandez-vous aux joueurs pour leur première partie ?

Klaus : Déterminer le bon moment pour mettre votre tribu en déclin pour en fonder une nouvelle nécessite une réflexion approfondie. Vous ne devez pas passer trop tôt à la tribu suivante, sinon vous attirez l’attention de vos adversaires. Cela vaut peut-être la peine d’attendre un peu, d’investir dans des cartes de développement, puis de passer à la phase suivante avec plus de force et d’élan.

Benjamin : Mais vous ne devez pas attendre trop longtemps non plus, sinon vous prenez du retard. Et c’est toujours difficile de rattraper...

Chanel Volkmar : Travaillez-vous actuellement sur une nouvelle idée de Catan — ?

Les deux : Bien sûr. ;-)

Catan : La Gloire des Incas arrivera dans les boutiques et sur notre site dans quelques semaines.


News similaires



 
Plus de news
Plus de news
Up