Défiez la Réalité
FR · ES
 
Panier
Votre panier est vide.
Rendez votre panier utile en le remplissant de jeux, de livres et de bien d'autres choses.
51 st State

51 st State

Un Coup de Projecteur sur 51 st State

Le thème post-apocalyptique a le vent en poupe, nombreux sont les jeux qui ont ce sujet pour thème depuis quelques années. Mais quand c’est le légendaire Ignacy Trzewiczek qui s’en inspire, le résultat est forcément excellent.

Les Jeux qui Venaient de l’Est

Il faut dire qu’Ignacy Trzewiczek est un nom en pleine lumière depuis quelques années. Son Robinson Crusoé vient de ressortir dans une nouvelle édition, et son First Martian sera la vedette de cette fin d’année, tous deux publiés chez Edge. Très lié à l’éditeur polonais Portal, dont nous sommes des partenaires privilégiés, Ignacy a également conçu pour eux le très apprécié jeu de cartes The Settlers (7,5 sur Boardgamegeek, dont 51 st State reprend les mécaniques de base) ainsi que de nombreuses extensions de Neuroshima Hex. C’est d’ailleurs dans l’univers de ce dernier que l’auteur a choisi de placer l’action de 51 st State.

Renaitre au Milieu des Cendres

Le monde tel que vous le connaissiez n’existe plus. Il n’y a plus de gouvernement, plus d’armée, plus de civilisation en somme. Les États-Unis se sont effondrés et 30 ans après le début de la guerre, de nouveaux acteurs tentent de prendre le contrôle du pays en ruines, d’établir un nouvel ordre, d’imposer leur loi et de bâtir un nouveau pays, un nouvel état. 51 st State est un jeu de cartes dans lequel vous contrôlez l’une des quatre puissances cherchant à fonder une nouvelle nation.

À partir de votre plateau de faction, vous bâtissez des bâtiments sur 3 lignes l’une au-dessus de l’autre. En haut, les lieux de production, vous amenant de l’essence, des flingues, des cartes, des ouvriers, etc. Au milieu, les cartes Spéciales ayant des effets sur les actions. En bas, les cartes Actions qui sont utilisées pour générer des points de victoire. Le premier qui en engrange 25 remporte la partie.

Le Poisson ou la Canne à Pêche ?

 

Le tour de jeu se déroule en 4 phases.

La première, l’Observation, consiste à piocher autant de cartes que le nombre de joueurs plus un, et de les poser faces visibles au milieu de la table. Le premier joueur en choisit une qu’il prend, le second le suit et ainsi de suite. On procède de la même manière une seconde fois, mais c’est le dernier joueur qui choisit le premier.

La seconde phase est celle de la production. Votre plateau de faction, vos Affaires (on va y revenir) et vos lieux de la première rangée produisent des ressources que vous récoltez à cette phase.

Vient alors la phase d’Action, la plus passionnante. Chacune de vos cartes est un lieu que vous pouvez utiliser de trois manières différentes.

  • Le construire en dépensant les ressources nécessaires, ce qui permet d’utiliser son pouvoir à chaque tour. Une stratégie au long cours.
  • Lancer une razzia dessus, ce qui rapporte un butin conséquent mais ne laisse que ruines. Une politique à court terme qui rapporte gros et peut même être dirigée contre des lieux de vos adversaires.
  • Dernière option, faire Affaire avec ce lieu. On glisse la carte sous son plateau en laissant seulement la partie bleue visible. Ce lieu n’est pas à vous, mais vous rapporte ce qui est indiqué dans le champ « Affaire ».

Pour terminer, on défausse toutes les marchandises non utilisées et qu’on ne peut pas stocker, pendant la phase Entretien.

Un Must Have du Jeu de Cartes

Les mécaniques de 51 st State sont fluides, limpides, logiques, mais implacables ! On n’obtient pas la note de 7,8 sur BBG pour rien ! Cette seconde édition française, publiée par Edge, contient 200 cartes différentes, car en plus du set de base, la boite inclut les 50 cartes de l’extension Hiver et les 50 de Nouvelle ère. Alors si vous n’aviez pas encore franchi le pas, il n’est pas trop tard. Ce petit bijou de Ignacy Trzewiczek est disponible dans toutes les bonnes boutiques et sur notre site internet.


News similaires



 
Up